Contre la privatisation du service public ferroviaire

Publié le 21 Octobre 2021

Le conseil régional, la SNCF et l’État ont décidé de mettre en œuvre le démantèlement du service public ferroviaire. Dans notre région cela se traduit  en particulier par l’attribution à Transdev de l’exploitation TER Nice-Marseille.  
La décision finale doit être soumise au vote du Conseil Régional lors de la plénière du 29 octobre. 

Pour la CGT «L’attribution des lots de la région PACA, que ce soit à une entreprise privée ou à une filiale de la SNCF, soulève la même problématique que dans les autres régions : celle de la concurrence et ses conséquences: Rentabilité financière la plus importante possible et augmentation des marges de profit au maximum, «quoi qu’il en coûte» pour l’usager et les cheminot.es. Et cela va passer comme on a pu l’observer dans d’autres pays par des suppressions de postes, une dégradation du service et pour satisfaire aux exigences de rentabilité des économies sur la maintenance des infrastructures et des matériels roulants. 

Cette nouvelle attaque faite au service public ferroviaire est à l’image de toute la destruction organisée du service public. Les politiques néolibérales, depuis de nombreuses années, s’attellent au démantèlement des hôpitaux, des écoles, de la sécurité sociale, des finances publiques, du transport urbain et inter-urbain, de la poste, de l’énergie…
Les fédérations PCF de toute la région ont distribué plusieurs milliers de tracts devant les gares.

La CGT est déterminée à «agir pour préserver et développer le service public. Elle mettra tout en œuvre contre toutes les régressions sociales.»
 C’est le sens de l'initiative qu’elle lance avec


un rassemblement le 29 octobre 2021 à 11h30 devant le conseil régional PACA à Marseille..
 Un train est prévu au départ de la gare de Nice-Ville à 6h23 avec un arrêt à Antibes (à 6H40), un arrêt à Cannes (à 6H53) et une arrivée à Marseille à 9H03.
Vous êtes invité.es à vous inscrire d'URGENCE par mail auprès de l’Union Départementale avant le 20 octobre : ud@cgt06.fr et à signer et faire signer
la pétition !

 

Rédigé par Le Cannet Dechaîné

Commenter cet article